Wil Aime revient sur le désintéressement des jeunes pour la télévision

  23 juin 2017 à 5:27

,

  Pluggé par SLWN

Pour partager l'article : http://bit.ly/2DUWmnl

“Je n’y crois pas parce que je ne la regarde pas.”

Durant son interview réalisée chez Clique, Wil nous a livré une bonne poignée d’informations quant à l’amour qu’il porte au cinéma depuis tout jeune – l’école primaire précisément – le processus d’écriture de chaque vidéo qui lui prend en moyenne une année entière, son quotidien rythmé entre la fac et sa passion mais également son positionnement par rapport à la télévision.

Wil Aime admet ne pas avoir prévu de passer par le petit écran pour diffuser ses futurs travaux. Un choix catégorique qui s’explique par un profond désintéressement de la télévision.

“J’ai du mal à me reconnaître” admet t-il en rajoutant “Il n’y a pas des choses auxquelles j’ai envie de ressembler” (à la télé)

Un point de vue intéressant de la part d’un jeune qui, finalement parmi tant d’autres, se tourne vers Internet aussi bien pour se divertir que pour envisager une carrière professionnelle. Wil Aime livre également son sentiment d’abandon des jeunes, mais aussi des noirs par rapport à la télévision française.

“Ce n’est même pas le problème qu’il n’y en ait pas c’est vraiment l’impression que ce n’est pas possible qu’il y en ait”

En soulevant ce problème, il renvoie par la même occasion à un sujet traité plus tôt dans la vidéo à savoir la sous-représentation des gens “normaux” sur les médias classiques. Wil a souligné l’importance qu’il porte à vouloir dire dans ses interviews qu’il n’est pas un cas à isolé mais qu’il fait simplement parti d’une génération qui fait des études et qui entreprend des projets d’un autre côté.

Le talent de Wil Aime est indéniable, mais son profil est pourtant similaire à un tas d’autres jeunes d’aujourd’hui qui sont blindés de capacités, qui obtiennent des diplômes et qui innovent dans un bon nombre de domaines et qui pourtant sont sous-représentés dans les médias nationaux.

Découvrez l’interview dans son intégralité ci-dessous.

A lire aussi ...