Rolling Stones considère SZA comme une chanteuse pour les sides chick

  30 novembre 2017 à 12:21

  Pluggé par Coco

Pour partager l'article : http://bit.ly/2S53BMB

La relation artistes/médias est souvent délicate. C’est l’exemple du média Rolling Stones, équivalent américain des Inrockuptibles. Le magazine était au départ spécialisé dans le rock puis il s’est ouvert aux autres styles musicaux en mettant en une de couvertures des rappeurs comme Lil Wayne ou Wiz Khalifa.  

Dans un récent article, le média a relégué la chanteuse SZA qui a cartonné cette année avec son premier album CTRL, au rang de “chanteuse qui fait des hymnes pour les sides chicks“.  

Cette déclaration fait référence au morceau “The Weeknd“, single issu de l’album ou la jeune femme parle d’une relation avec un homme déjà en couple – qui ne vient la voir que le week-end.  

#sza ain’t rolling with the label that she making side chick anthems. Thoughts ?

Une publication partagée par DJ Akademiks (@akadmiks) le

SZA n’a pas pris au sérieux cette critique et revendique son droit d’artiste à pouvoir s’exprimer sans être emprisonnée dans une case spécifique. 
Et pour les non-anglophones : une side chick, c’est une maîtresse, un “deuxième bureau”, une aventure.

A lire aussi ...