La poursuite du bonheur de Kid Cudi

  28 octobre 2016 à 12:00

  Pluggé par MayMay

Pour partager l'article : http://bit.ly/2S5rsf7

Connu pour ses succès comme “Day N Nite” et “Pursuit of Hapiness” (littéralement la poursuite du bonheur), Kid Cudi fait malheureusement parler de lui de manière négative en ce moment.

En beef avec Kanye West (alors qu’il était anciennement signé sous son label; G.O.O.D MUSIC) et Drake qui, selon lui se montrent arrogants parce qu’ils sont les têtes d’affiches (alors qu’on écrit la plupart de leurs chansons d’après ses dires), l’auteur-compositeur traverse une période difficile et semble incompris.

LE BALOO SHOW T’EXPLIQUE LE BEEF

Ce à quoi DRAKE avait répondu que “au moins lui et Ye , remplissait les salles de concert et gagnaient de l’argent”.Sortant ainsi sa boutade en référence au morceau de Yo Gotti (“you gettin’ way too high, you need to Cud-It)

Alors que Yeezy décide de mettre fin au beef en agissant en grand seigneur (il lui a dédicacé “Father Stretch To My Hand”,en plein concert; quand on sait que le morceau commence par “Beautiful Morning” , c’est quand même une attention touchante.), Dreezy s’évertue à lancer des piques à Cudi dans un des extraits de son prochain projet “More Life”.

“Tu prends Xanax et Percocet et quand la réalité te rattrape, tu ne lui fais pas face…”

CLASH EN WIFI, CABLE SOUS HAUTE TENSION


“Dis le moi en face, mauviette. Tu penses que c’est un jeu. Je veux te voir me le dire en face. Je serais bientôt dehors. Promis.”

Agissant comme du cube Maggi dans cette sauce, le rappeur LUPE FIASCO (on vous épargne le jeu de mots,lol) a pris part au clash qui lie actuellement le milieu du hip-hop américain en avancant un argument toutefois pertinent.
“Man, descends ce négro… Dans quelle partie de la désintoxication, on traite les gens de mauviettes ? Aller en rehab, c’est s’occuper de ses problèmes pas toute cette merde…

LA VIE EST UN RALLYE, LE BONHEUR EN EST LE PRIX

“Cupples of girls, cupple of mushrooms” (un couple de filles, un couple de champignons) – extrait de son dernier titre “Frequency” . Alors qu’il est numéro 1 dans les charts américains avec son single “Frequency” , Cudi est paradoxalement en cure de désintoxication pour cause de dépression et de problèmes d’addiction qui le hantent depuis des années comme il l’a déclaré sur ses réseaux sociaux il y a quelques semaines.

L’auteur-compositeur semble avoir toujours été à la “poursuite du bonheur” comme beaucoup d’êtres talentueux. Reconnus par ses pairs ( Travis Scott qui l’a invité sur son dernier album, le cite en modèle), il est vu par le plus grand nombre comme un “weirdo” (un chelou).

Cudi est un innovateur qui navigue à contre-courant, fier d’un look extravaguant (l’un des premiers à porter des cross tops et à s’habiller de manière ambigue; bien avant un certain Young Thug). Ses chansons relatent son mal être (il explique comment le succès qu’il a su difficilement gérer l’a entraîné vers les drogues et l’alcool – comment il s’est sevré de la cocaine en fumant du cannabis…), ses amours, sa quête éternelle du bien être et son TALENT parce qu’il est musicien, chanteur, rappeur, producteur et même réalisateur (son dernier album “Speedin Bullet To Heaven” ; incroyablement rock est un héritage au style grunge de Kurt Cobain.)

Pour revenir en France, dans une interview le rappeur Guizmo disait que “sa tristesse et les périodes difficiles de sa vie l’inspirait énormément dans sa musique – dans ses périodes de souffrance – il arrivait à sortir le meilleur de lui-même dans sa musique”.

C’est donc une réalité, la musique est bel et bien un exutoire. En tant que passionnés de musique, nous souhaitons un prompt rétablissement à Kid Cudi et lui partageons tout notre amour, aussi loin que nous puissions être.

Chers lecteurs, continuez à poursuivre le bonheur…

A lire aussi ...