Traduction Française

Post Malone – White Iverson

Retrouve l'intégralité du texte Post Malone – White Iverson en Français (FR).

Voir la traduction complète en texte

Les traductions sont uniquement disponible sur Frenchplug.com. Les iphones ne sont pas compatible avec la traduction simultanée.
Double prolongation Je suis le nouveau n°3 Je te gicle dessus J’ai du swag, oh J’enchaîne les paniers, Iverson sur toi Fais-gaffe ! Ouais ! C’est mon tir, ouais Je dépense toute ma putain de paie J’ai quelques tresses et j’ai quelques putes J’ai commencé à porter le manchon, je ne peux pas jouer sans Joes Tu sais comment je fais ça, Jordan Concords aux pieds Je ne suis pas encore riche mais tu sais que je suis pas fauché Donc si je le vois en magasin et que ça me plaît, je l’achète Je traîne avec quelques blanches et elles aiment la cocaïne Comme si elles étaient O.T Double prolongations en mode KD, je fume de l’OG Et tu me connais, avec mes Jordan 23 et mes dents en or Salope je souris, je parie que tu me vois depuis tes saignements de nez Je suis le nouveau n°3 et je change de pompes pour mettre mes nouvelles Jordan 3 L’Iverson blanc Quand j’ai commencé à jouer j’étais jeune Vous penserez à moi quand je serai parti J’ai besoin de ce fric comme de la bague que je n’ai jamais gagné Je te gicle dessus J’ai du swag, oh J’enchaîne les paniers, Iverson sur toi Fais-gaffe ! Ouais ! C’est mon tir, ouais Je dépense toute ma putain de paie Des cigarettes et un bandeau, des virgules dans ma tête Je te rentre dedans comme un homme mort En noir et rouge, je surveille mon fric mec Je suis la réponse, jamais de questions Lace up, apprends la leçon Salope j’envoie la sauce, je fais ça souvent et je ne fais pas qu’en parler Je fais les bons choix quand j’entre en jeu, je saute sur leurs Jordans Je marque, mon argent grimpe en flèche comme si j’étais Davis de la Nouvelle Orléans Ou bien Harden salope, je ne manque jamais rien Nique l’entraînement tout cela arrive sans effort, je sais que vous ne le supportez pas J’ai la balle, je ne la passe jamais, je travaille ma magie Grosses stats, marquer contre ces bâtards me rend heureux C’est tragique, je réalise tout ça et vous devenez tous fous L’Iverson blanc Quand j’ai commencé à jouer j’étais jeune Vous penserez à moi quand je serai parti J’ai besoin de ce fric comme de la bague que je n’ai jamais gagné Je te gicle dessus J’ai du swag, oh J’enchaîne les paniers, Iverson sur toi Fais-gaffe ! Ouais ! C’est mon tir, ouais Je dépense toute ma putain de paie