LEVE TOI ET MARCHE EP01 – COLIN L

  27 octobre 2016 à 12:00

  Pluggé par MayMay

Pour partager l'article : http://bit.ly/2S2xEo4

Notre reporter photographe, Kopeto lance un nouveau concept intitulé “LEVE TOI ET MARCHE”.

Un entretien réalisé avec un jeune qui fait parler de lui et qui essaye de s’en sortir.

Pour ce premier opus, Kopeto est allé à la rencontre de Colin L, sur le tournage d’un clip…

J’imagine que lorsqu’on réalise des clips , on doit avoir une certaine passion pour la musique. Comment arrives-tu à mettre en scène les morceaux ?

C’est vrai que c’est très important et je suis grand fan de musique. Pour la mise en scène ça ce fait souvent en deux partie : La partie préparée et la partie improvisée.
La partie préparée de la mise en scène vient en fonction de l’écoute du morceau, de la demande de l’artiste et de mes inspirations visuels du moment. La partie improvisé, ça ce fait au feeling sur les tournages, par rapport à certaines choses dont on avais pas penser à mettre en valeur ou des délires avec la lumière par exemple qu’on remarque directement le jour du tournage.

Rohn Noir, Chabodo, Travis Bangz, Mafia Spartiate, Kalash Criminel, PSO Thug, à l’image d’un William Thomas tes réalisations sont plus dans l’univers trap, rap. Comment les connexions se font ?

Beaucoup de connexion se font à travers les réseaux sociaux. Ils regardent un clip, ils valident, ils repèrent le nom et me contactent sur ma page ou mon Instagram. Sinon ça arrive que je croise des artistes sur scène car je suis souvent sur les gros événements hiphop sur Paris, on parle un peu on échange nos contacts et après il se peut qu’ils me rappellent pour des projets.

Aujourd’hui les réalisateurs ont des appareils tout droit sorti du futur (drone, ceintures, appareils ultra sophistiqués) selon toi la difficulté pour un clipmaker c’est l’inspiration dans la réalisation ou la maitrise de l’équipement ?

Pour moi, un bon réalisateur doit avoir les deux. L’inspiration, ça reste le plus important car c’est ce qui fait l’originalité de ton clip. La connaissance technique du matériel permet de pouvoir faire resortir les images comme tu les avais en tête. Avoir une belle image c’est super important car c’est ce qui va donner le coté pro de ton clip. Sur mes gros tournages, j’ai une équipe technique qui s’occupe de la mise en image pendant que je me consacre pleinement à la réalisation.

Enfin, quand on voit les dernières réalisations de Panaemera (Schoolboy Q, Isaiah Rashad) ou Syrine Boulanouar (“Princesse” de Nekfeu ou récemment “Skurt Cobain”) on se dit que la réalisation pour les clips de rap se renouvellent toujours. Ou et à travers quels réalisations trouvent tu l’inspiration ?

Oui c’est vrai, les clips évoluent très vite, tout comme le matériel et la musique. Pour mes inspirations, je regarde énormément de clip surtout du rap us mais je regarde aussi tout ce qui sort en France. Apres je trouve mon inspiration dans des films ou des séries quand je trouve un plan lourd je l’imagine directement comment je pourrais le remettre en scène sur un clip.

Retrouvez les réalisations de Colin L sur Facebook et : Youtube

A lire aussi ...